Les tontines : entre tradition et modernité

Posté le 17/06/2013 | Auteur: Bambi KEBE

C’est le fameux rendez-vous mensuel, trimestriel ou annuel des mamans. Les tontines, présentes pratiquement dans toute l’Afrique voire aussi en France grâce à l’immigration, représentent une grande organisation financière indépendante.

Une tontine correspond à un groupe de personnes amis, famille, voisins, originaire du même village ou pays où chaque individu finance un même montant à échéance constante. Cet argent leur permet de faire un prêt chacun leur tour ou d’épargner. Ce système très ancien est fabuleux pour 3 raisons : prêt à taux zéro, système de confiance et création de lien social fort.


Pour avoir participé à une tontine, je recommande vivement ce système. En effet, nous étions un groupe de 13 femmes, chaque mois chacune devait verser le même montant. Ces versements ont duré13 mois car 13 femmes, et chaque mois la cotisation totale mensuelle était reversée à l’une d’entre nous. L’ordre de reversement se fait principalement sur la base du volontariat. Pour les premières à prendre la cotisation totale mensuelle, les tontines s’apparentent pour elles à un prêt qu’elles rembourseront les mois suivants. Alors que pour les dernières, les tontines sont un système d’épargne.


Ces tontines permettent de réaliser un projet dont le seul obstacle était son financement. Par l’utilisation de ce système, on rembourse son emprunt tous les mois qui restent jusqu’à la fin de la tontine. Ce remboursement n’est que celui du capital emprunté dépourvu d’intérêt.


D’autre part, le système de tontine permet d’économiser de l’argent, pour celles qui ont du mal à mettre de côté.


Principalement affaire de femmes, les membres du groupe se connaissent. Les tontines ne se font jamais entre inconnues, chaque membre entrant dans le groupe connait bien au moins un membre. De plus, elles se font confiance car elles recherchent toutes le même but. Il n’y a pas de contrat signé entre les membres mais il y la parole qui place la confiance. Effectivement, en Afrique la parole est très importante, elle vaut plus qu’une signature sur un papier.


Au-delà de la fonction financière, les tontines renforcent le lien social entre les amies et la famille. En effet, chaque mois, au moment de cotiser, une réunion se fait chez l’une des membres qui prépare un repas spécial pour ses convives. Et au fur et à mesure de chaque rencontre, nous sommes devenues de plus en plus proches et de très bonnes amies.

Il est vrai que pour épargner et pour emprunter, il y a les banques mais elles n’offrent pas d’emprunts sans condition. Pour l’épargne, elles proposent un moyen de mettre de l’argent de côté avec des taux intéressants mais n’offrent pas le facteur social à savoir tisser des liens sociaux. J’ai un compte bancaire (j’aurai plutôt dit compte d’épargne non ?) mais je continue de participer à des tontines.


Je vous recommande vivement les tontines, moyen de se faire de l’argent et de renforcer les liens.


Commentaires

Aucune entrée disponible
Veuillez entrer le code.
* Champs obligatoires
Veuillez noter que le contenu de ce formulaire n'est pas crypté

Become an editor

You want to become an Afrik’Eya editor? Contact us by mail at: contenus@afrikeya.com